Comment choisir son disjoncteur ?

Le disjoncteur est un élément indissociable d’une installation électrique. Il est un dispositif de commande électrique joue un rôle de protection et de régulation du courant électrique. C’est pour cette raison qu’il est important de se baser sur des critères bien précis pour choisir son disjoncteur électrique.

Principe de fonctionnement du disjoncteur

Par définition, le courant électrique est un facteur de risques, qui, au-delà d’une certaine intensité (50 mA), peut devenir dangereux pour l’homme. Le disjoncteur installé dans un tableau électrique, fait office de levier sécuritaire qui évite l’avènement des courts-circuits. Il est posé côte-à-côte avec des prises de courant, des interrupteurs différentiels, des parafoudres et plusieurs autres appareillages modulaires aux fonctions variées. L’installation du disjoncteur doit répondre à la norme NF C 15-100. C’est cette norme qui régit les règles de protection des locaux et des personnes occupant les logements.

Les différents types de disjoncteur

On distingue en général trois différents modèles de disjoncteurs. Il s’agit du disjoncteur de branchement, du disjoncteur divisionnaire et du disjoncteur différentiel.

Le disjoncteur de branchement : c’est celui qu’on retrouve dans la plupart des maisons et qui sert à la protection de l’installation électrique et des habitants;

Le disjoncteur divisionnaire : le modèle divisionnaire du disjoncteur assure le maintien du fonctionnement des différents circuits de la boîte électrique d’un logement. En cas de circuit anormal, sa manette s’abaisse pour interrompre tout dégât des matériaux.

Le disjoncteur différentiel : il est celui dont l’intensité est le plus élevée (un peu plus de 30 mA). Il protège votre installation électrique des risques de surcharge et d’électrisation. Il est toujours recommandé et constitue un élément essentiel de tout dispositif électrique domestique.

Sachez que le prix de vente d’un disjoncteurs électriques de qualité supérieure peut varier entre 5 et 100 euros selon qu’il s’agit d’un modèle associé à un module ou pas. Ce sont donc des équipements à la portée de toutes les bourses.

Les critères de choix d’un disjoncteur

Pour faire le choix d’un disjoncteur adapté à votre installation , il faut tenir compte de plusieurs paramètres à savoir :

l’intensité : il traduit la puissance du courant électrique que peut contrôler votre disjoncteur. Ce dernier doit forcément convenir à l’ampérage de vos appareils électriques. Les disjoncteurs sont généralement fabriqués en modèles de 2 à 32 A ;

le caractère sécuritaire : il est très important et témoigne de la fiabilité du disjoncteur ;

la courbe de déclenchement : elle permet d’actionner le disjoncteur. La norme admise en impose un minimum de trois, que sont les courbes B, C et D. Son choix dépend du récepteur de l’installation électrique ;

la connectivité : c’est le mode de fixation du disjoncteur. Selon le cas, vous pouvez opter pour une connexion automatique ou une connexion à vis.

Comment choisir son disjoncteur ?
4.6 (91%) 40 vote[s]

Je m'appelle Tristant, 35 ans. En 2017, j'ai décidé de lancer mon site Abctravaux.org pour partager mon savoir faire dans le domaine des travaux. Fort d'une expérience de 15 ans dans le bâtiment, j'ai décidé de créer mon site vous aider à estimer vos travaux.

abctravaux.org - Estimez le prix des travaux de votre maison