Isolation thermique : le guide pour isoler sa maison

L’isolation thermique est un point très important, que ce soit en rénovation ou en construction. Elle est essentielle pour faire des économies d’énergie bien sûr mais également pour un confort optimal dans votre habitation.

Souvent négligée, elle est aujourd’hui indispensable. Nous allons donc répondre à toutes les questions que vous vous posez dans ce guide complet sur l’isolation thermique !

Pourquoi l’isolation thermique est-il si importante ?

Une habitation bien isolée c’est la garantie de conserver la chaleur à l’intérieur car l’air chaud est attiré par les zones froides. En isolant votre maison, vous allez donc limiter les déperditions de calories et les échanges de chaleur. Avoir une bonne isolation, c’est également une maison qui restera fraîche en été car elle empêchera la chaleur de rentrer. Vous aurez donc un confort thermique optimal tout au long de l’année.

Lorsque vous réduisez les déperditions thermiques de votre habitation, vous allez également et surtout réduire votre consommation de chauffage mais aussi de climatisation. Vous allez donc faire des économies importantes.

Il faut également savoir qu’avoir une bonne isolation thermique, c’est un point fort lorsque vous vendrez votre maison. Aujourd’hui, l’isolation est un point clé lors d’une vente et un critère majeur. Et enfin, une habitation bien isolée c’est une habitation qui limite les rejets de gaz à effet de serre. Si vous souhaitez préserver l’environnement, l’isolation thermique s’impose à vous.

Il faut savoir que l’isolation des combles est souvent la priorité. La toiture représente en effet plus de 30 % des déperditions de chaleur dans une habitation. Viennent ensuite les murs avec 25 %, les fenêtres avec 15 %, les sols avec 10 % et les ponts thermiques jusqu’à 5 à 10 % des déperditions thermiques d’une maison.

Comment se choisit l’isolant ?

Les isolants sont aujourd’hui très nombreux et pour faire le meilleur choix, il faut savoir qu’ils possèdent 2 propriétés thermiques que vous devez connaître :

  • La conductivité thermique, le coefficient lambda qui s’exprime en W/m.K va vous indiquer la capacité de transfert de chaleur d’un milieu à un autre. Plus sa valeur est petite et plus cela veut dire que le matériau que vous souhaitez est isolant.
  • La résistance thermique qui s’exprime en m²K/W. Plus celle-ci est élevée et plus l’isolation est importante.

Vous trouverez toujours ces informations sur l’étiquetage et la fiche technique de chaque isolant.

Les différents matériaux isolants ?

Il existe plusieurs types de matériaux isolants. Voici quelques explications pour que vous fassiez votre choix en toute connaissance de cause :

  • La laine de roche, la laine de verre et perlite

Ce sont des isolants très populaires pour leur petit prix et leur performance thermique correcte (0,032 et 0,04 W/m.K). On peut les trouver sous différentes formes : en vrac, en panneaux ou en rouleaux. On les utilise surtout pour l’isolation des toitures et des combles.

Ils ont toutefois des inconvénients. Ils se tassent par exemple avec le temps qui passe et l’humidité, ils sont peu recyclables et leur mise en place nécessite d’avoir des équipements de protection car ils sont très irritables pour la peau, les yeux ou encore pour vos voies respiratoires.

  • Le béton cellulaire et la brique monomur

Le béton cellulaire se présente sous la forme de blocs et est un mélange de sable, d’eau, de ciment mais également d’aluminium et d’air. La brique monomur est quant à elle conçue à partir de terre cuite.

Ces deux isolants sont des incontournables lors d’une construction car ils garantissent une isolation thermique des plus performantes. Il faut cependant savoir que le béton cellulaire possède une mauvaise isolation acoustique.

  • Les isolants naturels

Un isolant naturel est d’origine animale ou végétale. Les isolants naturels sont très populaires pour leurs nombreux atouts. On les trouve sous la forme de panneaux, de plaques ou encore en vrac, en rouleaux ou en dalle.

Ils offrent des performances thermiques importantes et sont bien sûr recyclables. Parmi ces isolants naturels on trouve principalement de la fibre de bois, de la laine de chanvre, du liège, de la laine de mouton mais également de la ouate de cellulose ou encore du lin ou de la laine de coton.

Les isolants naturels sont toutefois assez chers notamment si vous achetez de la laine de mouton pour l’isolation thermique de votre habitation.

  • Les isolants synthétiques

Le polystyrène est un isolant synthétique qui s’obtient à partir d’hydrocarbures expansés à la vapeur d’eau. Il possède une structure à pores ouvert. On le trouve principalement sous la forme de panneaux.

Le polyuréthane est un produit qui est issu d’une réaction chimique entre plusieurs composants d’origine organique. Il dispose d’une structure fermée et se présente principalement sous la forme de panneaux ou de mousses.

Les isolants synthétiques sont de moins en moins achetés pour l’isolation thermique d’une maison car ils ne sont pas recyclables, ils peuvent être dégradés par les rongeurs et en cas d’incendie, le dégagements de gaz toxique est élevé.

Quelques explications sur les ponts thermiques

Lorsque l’on vous parlera d’isolation, on vous parlera de ponts thermiques. En effet, l’objectif premier des travaux d’isolation thermique d’une habitation est de lutter contre ces ponts thermiques.

Un pont thermique est en fait un point de la construction où la barrière isolante est réduite ou affaiblie et cela permet à la chaleur de s’échapper. On les trouve principalement dans les murs, les angles, la toiture ou les sols mais également au niveau des fenêtres par exemple.

Pour savoir si vous avez des ponts thermiques dans votre habitation, il est préférable de faire appel un professionnel. Celui-ci réalisera ce que l’on appelle un bilan thermique grâce à une caméra infrarouge. Il vous proposera ensuite la solution la plus adaptée pour réduire les ponts thermiques.

Notre conseil : Vous pouvez passer avec une bougie devant vos murs, fenêtres et portes. Si la flamme vacille, c’est qu’elle a détecté un passage d’air. Vous pouvez également toucher votre mur. Si la partie haute est plus froide que le bas, c’est que l’isolant est très certainement décroché et est tassé en bas. C’est un problème courant.

Isolation thermique : quelle technique ?

Il existe plusieurs techniques pour isoler votre habitation. La technique dépend notamment de la partie que vous isolez. Par exemple, pour isoler votre toiture ou vos combles, vous aurez le choix entre ces 3 techniques :

  • L’isolation par l’extérieur

On choisit cette technique surtout lors d’une construction neuve ou pour une réfection entière de la toiture. Cette technique est assez complexe et doit donc être réalisée par un professionnel.

  • L’isolation par l’intérieur

C’est la technique la plus simple pour l’isolation de votre toiture ou vos combles. Elle peut être réalisée à tout moment de l’année. L’isolation se fait à partir de panneaux ou de rouleaux. Mais sa mise en place nécessite une inspection intégrale de votre charpente par un professionnel afin d’éliminer la présence probable d’insectes xylophages.

  • L’isolation par insufflation

Cette technique est principalement réalisée par un professionnel car il faut prévoir d’aménager un caisson sous les poutres dans lequel il répandra l’isolant en vrac.

Pour isoler les murs, vous pouvez le faire par l’extérieur ou l’intérieur :

  • Par l’extérieur

L’isolation par l’extérieur est avantageuse car elle ne va pas perturber la vie de votre foyer pendant les travaux et surtout, il ne fera pas diminuer la superficie habitable. Cependant, l’isolation par l’extérieur n’est pas adaptée à toutes les façades et elle nécessite l’accord des services de l’urbanisme de votre mairie.

  • Par l’intérieur

C’est la technique la moins coûteuse et la plus simple à mettre en place. L’isolation par l’intérieur se fait généralement par la pose de panneaux isolants que l’on colle ou que l’on visse sur des tasseaux en bois. L’inconvénient majeur de cette technique est que l’isolation va empiéter sur la surface de vos pièces.

Les aides de l’état pour financer ses travaux

Les travaux d’isolation peuvent coûter très cher. Heureusement, il existe des aides qui peuvent vous aider à financer vos travaux d’isolation thermique :

  • Le CITE

Le CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique) est un dispositif fiscal qui vous permet de réduire votre impôt sur le revenu d’une partie des dépenses occasionnées pour l’isolation thermique de votre habitation. Le montant des dépenses ouvrant droit au CITE est plafonné à 8000 euros pour une personne seule et à 1600 euros pour un couple.

Si votre habitation est achevée depuis plus de deux ans, vous pouvez bénéficier d’une TVA à taux réduit. Pour cela, il vous faut bien sûr faire appel à un professionnel pour vos travaux.

  • L’Eco-prêt à taux zéro

Il vous permet de faire vos travaux d’isolation thermique sans avoir à faire d’avance et bien sûr, sans payer d’intérêts. Pour en bénéficier, votre habitation doit être déclarée résidence principale.

Il existe de nombreuses aides financières (ANAH, Chèque énergie..). N’hésitez pas à vous renseigner. Si vous faites appel à un artisan pour vos travaux d’isolation, il pourra vous guider dans vos démarches.

Tristan Albanese

Je m'appelle Tristant, 35 ans. En 2017, j'ai décidé de lancer mon site Abctravaux.org pour partager mon savoir faire dans le domaine des travaux. Fort d'une expérience de 15 ans dans le bâtiment, j'ai décidé de créer mon site vous aider à estimer vos travaux.

abctravaux.org - Estimez le prix des travaux de votre maison