Comment choisir sa motorisation de portail ?

Benjamin Subac dit Noctuel définissait l’automatisation comme un « système simplifiant tellement le travail qu’on finira par avoir besoin d’un cerveau électronique pour se tourner les pouces ». Opter pour un portail motorisé répond justement à ce besoin de se faciliter la vie, tout en optimisant le confort et la sécurité de son logement. Toutefois, cette démarche doit être entreprise en toute connaissance de cause.

Qu’est-ce qu’une motorisation de portail ?

Une motorisation de portail est un dispositif mécanique actionné par un système électronique permettant d’ouvrir ou de fermer le portail, sans l’aide de la force humaine, par un mécanisme à entrainement transversal pour les portails coulissants, ou similaire à celui d’un portail battant. En d’autres termes, motoriser son portail c’est l’équiper d’un système automatique grâce auquel on peut l’ouvrir et le fermer à distance, via une télécommande, un badge ou une clé.

Si vous choisissez de motoriser votre portail, vous prenez certainement une bonne décision, mais encore faut-il que la motorisation choisie convienne à votre type portail, étant donné qu’il existe différentes motorisations de portail sur le marché.

Lire aussi : Prix d’un portail moyen

Quels sont les différents types de motorisation de portail ?

On rencontre généralement 4 types de motorisation portail : la motorisation à vérin, la motorisation à bras, la motorisation enterrée et la motorisation sur roue ou rail.

Motorisation à vérin

Constitué d’un tube cylindrique appelé communément cylindre, à l’intérieur duquel se trouve une pièce mobile (le piston) séparant le volume du cylindre en deux chambres distinctes, le vérin permet de créer un mouvement mécanique. Pour cela, il peut utiliser un système pneumatique fonctionnant à l’air comprimé, un système hydraulique fonctionnant avec un liquide sous pression ou un système électrique fonctionnant évidemment à l’électricité. Le vérin est connu pour sa capacité à lever de lourdes charges.

Motorisation à bras

La motorisation à bras est constituée d’un système de bras mécanique qu’on fixe sur chaque ventail. Ses bras reproduisent un mouvement similaire à celui du bras humain, permettant l’ouverture et la fermeture du portail. Cette motorisation à l’avantage d’être rapide et adaptable à différents types de portail.

Motorisation enterrée

La motorisation enterrée est, comme l’indique son nom, un moteur placé à l’intérieur d’une caisse enterrée sous le bord inférieur du portail, et reliée aux ventaux par un étrier de fixation qui joue le rôle de charnière. Elle est discrète et facile à entretenir, mais peut nécessiter un coût supplémentaire de mise en place, s’il ne s’agit pas d’un logement neuf.

Motorisation sur roue ou rail

C’est une motorisation qui fonctionne grâce à un système de rails ou de roues (motorisation autoportante). Elle autorise généralement un mouvement transversal et est capable d’actionner des portails dont la masse est importante.
Chacune de ces motorisations a bien entendu des atouts et des points faibles qui lui sont propres. Elles ne peuvent donc toutes convenir aux mêmes types de portail.

Quelle motorisation choisir selon le type de portail ?

Il existe globalement deux types de portails : les portails battants et les portails coulissants.

Portails battants

Pour les portails battants, vous avez le choix entre une motorisation à vérin, à bras ou enterrée.

Si votre portail battant est lourd et de grande taille, optez pour un automatisme à vérin hydraulique (uniquement pour portails en acier). La motorisation à vérin électrique est quant à elle généralement utilisée pour les portails de taille standard. Néanmoins, même avec une taille standard, si l’ouverture du portail est supérieure à 90°, il est conseillé d’utiliser un mécanisme à bras. La motorisation enterrée est elle aussi utilisée pour les portails battants, notamment lorsque l’on recherche plus de discrétion et d’esthétique.

Portails coulissants

Les portails coulissants sont généralement plus solides que leurs homologues battants. Ils donnent lieu à deux options possibles : l’automatisme de portail à rails ou celui à roues (les rails étant généralement plus utilisés).

« C’est une chose étrange à quel point la sécurité de la conscience donne la sécurité du reste », Victor Hugo. L’utilisation d’une motorisation sur un portail pose forcément une problématique de sécurité auquel il faudra penser.

Quelle sécurité pour sa motorisation de portail ?

Prévention des accidents
Afin de réduire au maximum les risques d’accident, il est conseillé que l’installation de la motorisation soit accompagnée d’un système de signalement (signal sonore et lumineux) lors de l’ouverture et de la fermeture. En plus de ce système, un dispositif d’arrêt automatique est nécessaire pour stopper automatiquement la progression du portail face à un obstacle (enfants, chiens, etc.).

Choix du système d’alimentation
La motorisation d’un portail peut être alimentée en basse tension avec du 12V ou du 24V, mais aussi avec du 220V. Pour des raisons de sécurité, la basse tension est le plus souvent recommandée pour les particuliers, mais il peut arriver que vous n’ayez pas le choix à cause du type de motorisation choisi. Il faudra dans ce cas bien camoufler et isoler l’installation électrique pour éviter tout accident.

Le système d’alimentation en basse tension à l’avantage de pouvoir continuer à fonctionner en cas de panne d’électricité, grâce à des batteries de secours, même si leur installation entrainera des coûts supplémentaires. Avec le système à 220 V vous n’avez pas cette possibilité, mais votre portail n’est pas pour autant bloqué en cas de coupure de courant, vous pourrez l’ouvrir manuellement, la plupart du temps grâce à de petites clés.

Comment choisir sa motorisation de portail ?
4 (80%) 34 votes

Je m'appelle Tristant, 35 ans. En 2017, j'ai décidé de lancer mon site Abctravaux.org pour partager mon savoir faire dans le domaine des travaux. Fort d'une expérience de 15 ans dans le bâtiment, j'ai décidé de créer mon site vous aider à estimer vos travaux.

abctravaux.org - Estimez le prix des travaux de votre maison