Travaux dans son logement : faut-il adapter son assurance habitation ?

Vous avez décidé d’entreprendre des travaux de rénovation ou d’agrandissement dans votre logement. Pendant la durée du chantier, certaines précautions doivent être prises pour préserver le maintien des garanties de votre contrat d’assurance multirisque habitation. Les modifications qui vont être effectuées dans l’agencement et l’équipement de votre domicile doivent pour leur part être déclarées à votre assureur. Ces transformations peuvent en effet changer les données d’appréciation du risque qu’il couvre. Une actualisation de votre contrat habitation est ainsi indispensable à l’issue des travaux pour rester bien assuré.

Les garanties d’assurance en cours de travaux

En cours de chantier, les conditions de votre contrat d’assurance continuent de s’appliquer. Seules certaines circonstances particulières nécessitent d’être déclarées.

Vous effectuez vous-même les travaux

La garantie responsabilité civile de votre assurance habitation couvre généralement les dommages que vous pourriez causer aux voisins et aux tiers dans le cadre de petits travaux, hors construction, que vous effectuez vous-même. Toutes les formules du contrat Habitation de la MAAF, même la moins chère, prévoient la prise en charge de ces accidents de bricolage. Si par exemple vous traversez malencontreusement le mur de votre voisin avec votre perceuse, votre assureur interviendra pour réparation.

Les travaux sont effectués par un professionnel

Lorsque vous faites appel à une entreprise du bâtiment, son assurance de responsabilité civile professionnelle obligatoire est mobilisée en cas de dégâts causés à vos biens ou à ceux des tiers du fait de son intervention. Son assurance décennale intervient également si des malfaçons apparaissent dans un délai de dix ans après réception des travaux. N’oubliez pas de demander à chacun des entrepreneurs ses attestations d’assurance valables pour la durée du chantier.

Les circonstances particulières à déclarer à votre assureur

Il est recommandé d’informer votre assureur de certaines situations spécifiques susceptibles de modifier temporairement les conditions d’application des garanties de votre contrat. C’est ainsi le cas lorsque l’ampleur des travaux vous oblige à quitter votre logement pendant une durée déterminée. Une clause d’inoccupation provisoire pourra ainsi être accordée. Également, si l’élévation d’un échafaudage vient à faciliter l’accès à vos fenêtres, votre assureur pourra décider d’une disposition spéciale pour le maintien de la garantie vol sur une période donnée.

Les déclarations à effectuer après les travaux

Une fois les travaux terminés, certaines transformations survenues dans l’aménagement de votre logement doivent nécessairement être déclarées pour la mise en conformité de votre assurance avec la nouvelle situation. En cas de sinistre, l’inadéquation de la description de votre domicile à la réalité entraînerait une indemnisation proportionnellement réduite de votre préjudice.

Modification de la surface et du nombre de pièces

Pour évaluer la nature du risque à couvrir et calculer le montant de votre cotisation, les assureurs se basent notamment sur la superficie de votre domicile et sur le nombre de pièces d’habitation. Si vous avez divisé une pièce dans votre appartement, agrandi votre maison, ajouté une véranda ou un garage, aménagé des combles ou un sous-sol en pièces habitables, vous devez impérativement réactualiser votre assurance multirisque dès la création de la nouvelle pièce.

Modification d’appréciation du risque

Toutes les nouvelles circonstances qui modifient les conditions initiales de votre contrat habitation doivent faire l’objet d’une déclaration pour son adaptation parfaite aux caractéristiques actuelles de votre logement. L’installation d’un système d’alarme pour protéger votre domicile viendra ainsi diminuer le risque à couvrir par l’assureur alors que celle d’une cheminée, en augmentant les possibilités d’un incendie, le fera croître.

Évaluation des montants de capitaux garantis

L’agrandissement ou la rénovation d’un logement s’accompagne généralement de l’achat de mobilier et d’équipements neufs. Une nouvelle estimation de votre contenu s’impose alors, en distinguant les biens mobiliers usuels, les appareils électriques et électroniques et les objets de valeur. Les montants de ces capitaux, figurant sur les conditions particulières mises à jour de votre contrat d’assurance habitation, seront les éléments de base pour l’évaluation de votre indemnisation en cas de sinistre.

Tristan Albanese

Je m'appelle Tristant, 35 ans. En 2017, j'ai décidé de lancer mon site Abctravaux.org pour partager mon savoir faire dans le domaine des travaux. Fort d'une expérience de 15 ans dans le bâtiment, j'ai décidé de créer mon site vous aider à estimer vos travaux.

abctravaux.org - Estimez le prix des travaux de votre maison