Différences entre maison passive, basse énergie et zéro énergie

Les normes relatives à l’isolation des constructions neuves évoluent très vite afin de répondre aux impératifs environnementaux. Les habitations qui sortent de terre aujourd’hui doivent ainsi respecter des réglementations thermiques strictes, afin de tendre vers une consommation énergétique de plus en plus faible.

Les performances énergétiques de nos constructions récentes peuvent donc se répartir en trois catégories : le logement basse énergie qui respecte la norme RT2012, l’habitation passive qui respecte la norme RT2020, et la maison zéro énergie qui parvient à satisfaire ses besoins énergétiques grâce à l’autoconsommation.

Découvrez en détail avec ABC Travaux les différences entre maison passive, basse énergie et zéro énergie.

RT2012 et maisons basse énergie

RT2012 et maison basse énergie

Toutes les constructions n’offrent pas les mêmes performances, comme elles ne sont pas toutes aussi coûteuses à construire.

La maison basse énergie représente une solution de construction à la fois moderne et économique. Ce standard de construction est soumis à la norme RT2012.

Ce type d’habitation dispose d’une très bonne isolation et se compose de matériaux modernes. L’édification de ce type de logement prend en compte d’autres paramètres, tel que l’exposition du lieu et les contraintes climatiques de la région. Le bilan thermique de la maison basse énergie est donc très satisfaisant.

Un bâtiment basse énergie doit justifier d’indices d’isolation élevés au niveau :

  • du sol,
  • des murs,
  • de la toiture.

Mais les contraintes techniques liées à la RT 2012 s’attachent aussi à réglementer l’étanchéité à l’air du bâtiment, ainsi que son système de ventilation, son mode de chauffage, etc.

Opter pour une maison basse énergie

Grand avantage de la maison basse énergie, elle respecte les normes en vigueur tout en étant accessible au plus grand nombre. Elle s’impose naturellement à vous si vous souhaitez faire construire votre maison, sans pour autant débourser de trop grandes sommes.

Bon à savoir : si votre maison est ancienne et que vous souhaitez y entreprendre des travaux de rénovation énergétique, veillez à respecter  les dernières réglementations thermiques afin de bénéficier des aides, et d’augmenter la valeur de votre bien immobilier en cas de revente.

RT2020 et maisons passives

RT2020 et maisons passives

La performance des maisons passives est plus élevée que celle des maisons basse énergie. Ce type de bâtiment répond à la norme RT2020 qui n’est toutefois pas encore obligatoire en construction neuve, puisque son application prévue au 1er janvier 2020 a été reportée au 1er janvier 2021.

Une maison passive consomme un minimum d’énergie grâce à l’application de techniques de construction employées dans les pays scandinaves. Des techniques qui reposent principalement :

  • sur l’épaisseur très importante des couches d’isolants thermiques,
  • sur le niveau technique très élevé des fenêtres utilisées.

Afin d’atteindre l’appellation de maison passive, celle-ci doit également parvenir :

  • à supprimer l’ensemble des ponts thermiques dont elle fait l’objet,
  • bénéficier d’une étanchéité complète,
  • exploiter au maximum les énergies naturelles (solaire, géothermie…).

Au regard de son étanchéité parfaite, et de son besoin de respirer, la maison passive doit également être pourvue d’une ventilation mécanique très haut de gamme permettant la récupération de la chaleur. De plus, tout l’électroménager du bâtiment doit être en accord avec les principes du passif.

Opter pour une maison passive

Malgré les aides au financement dont elles font l’objet, les maisons passives sont des bâtiments très haut de gamme, aux prix élevés.

Lorsque les capacités financières suivent, la maison passive est sans nul doute une solution idéale qui permet d’importantes économies sur le long terme, grâce aux économies énergétiques qu’elle permet. La norme RT2020 sera bientôt en vigueur et sera alors rendue obligatoire à l’édification de toute maison neuve.

La maison zéro énergie en toute autonomie

La maison zéro énergie en toute autonomie

La maison zéro énergie est très différente des logements basse énergie et des bâtiments passifs. Son objectif est, là encore, de limiter son impact sur l’environnement, mais d’une tout autre façon, puisqu’elle tend à ne consommer aucune énergie. Bien évidemment, cette donnée est à replacer dans son contexte afin de saisir de quoi il retourne réellement.

Tout être humain a besoin d’être alimenté d’un minimum d’énergie. Afin de répondre à ce besoin, la maison zéro énergie vise à assurer elle-même cette production énergétique. De fait, le logement s’équipe de systèmes de production d’énergies à partir de sources renouvelables, comme le photovoltaïque.

Afin de limiter les besoins énergétiques de base de votre logement (chauffage, climatisation…) les maisons zéro énergie sont également basses énergie (à minima), voire passives (au mieux). Les systèmes permettant de transformer un logement en maison passive peuvent tout à fait être installés sur une maison basse énergie ou passive déjà existante. La démarche en sera ainsi nettement facilitée et vous coûtera donc moins cher.

Opter pour une maison zéro énergie

Au regard de ses aménagements spécifiques, ce type de bâtiment nécessite de profiter d’un budget important lors de sa construction ou de son aménagement. En revanche, les économies réalisées sur le long terme sont extrêmement importantes.

Tristan Albanese

Je m'appelle Tristant, 35 ans. En 2017, j'ai décidé de lancer mon site Abctravaux.org pour partager mon savoir faire dans le domaine des travaux. Fort d'une expérience de 15 ans dans le bâtiment, j'ai décidé de créer mon site vous aider à estimer vos travaux.

abctravaux.org - Estimez le prix des travaux de votre maison