Les normes de sécurité du monte-escalier

Le monte-escalier est un équipement dont le succès ne cesse de croître en France, bien qu’il n’atteigne pas encore la même popularité qu’en Grande-Bretagne. Ils sont principalement utilisés afin de faciliter l’accès aux étages à toutes personnes à mobilité réduite. Ils doivent donc nécessairement et logiquement répondre à certaines exigences de sécurité incontournables. De fait, le confort d’utilisation de l’appareil n’est pas le seul point d’attention de votre installateur, qui doit également veiller au bon respect des normes en vigueur.

Mais quelles sont-elles justement ces normes de sécurité du monte-escalier ? ABC Travaux vous propose de faire le point sur ces normes et sur les gestes essentiels de sécurité à respecter pour une utilisation sécurisée de votre monte-escalier.

Distinguer sécurité et ergonomie du monte-escalier

Les accessoires du monte-escalier, bien que très nombreux, ne relèvent pas tous de la sécurité de l’appareil. En effet, sécurité et ergonomie sont ici deux aspects à distinguer, comme c’est aussi le cas pour les ascenseurs particuliers.

  • Les équipements de sécurité du monte-escalier sont soumis à la norme NF EN 81-40. Ils sont strictement nécessaires à l’utilisation de l’appareil afin d’assurer sa totale sécurité au cours de l’ascension des étages. La réglementation en vigueur prévoit ainsi un ensemble d’équipements que votre installateur à l’obligation de mettre en oeuvre afin de procéder à la mise en service de l’appareil.
  • Les éléments d’ergonomie, quant à eux, renforcent le sentiment de sécurité, mais relèvent du simple accessoire et ne sont pas soumis à réglementation. Leur principale fonction est avant tout de renforcer le confort et l’efficacité du monte-escalier.

Fonctionnement du monte-escalier et normes de sécurité

Fonctionnement du monte-escalier et normes de sécurité

La norme NF EN 81-40 qui régit le secteur du monte-escalier, précise que l’appareil ne peut être mis en état de fonctionnement s’il n’est pas pourvu des équipements de sécurité obligatoires suivants :

  1. Le siège
    Seule les plateformes d’accessibilité se passent de siège. Le monte-escalier doit quant à lui en être obligatoirement équipé. Le siège en question doit être pivotant et répondre aux règles anti-torsion, elles aussi précisées par la norme NF EN 81-40.
  2. Les accoudoirs, repose-pieds et ceinture de sécurité
    Tout monte-escalier doit être équipé d’un repose-pieds et d’accoudoirs. Ces derniers doivent obligatoirement être baissés avant de démarrer l’ascension. De même, l’appareil doit être muni d’une ceinture de sécurité. Celle-ci doit être bouclée avant toute mise en fonctionnement du monte-escalier. Elle doit également être régulièrement vérifiée.
  3. Le détecteur d’obstacle
    Seuls les montes-escaliers équipés d’un détecteur d’obstacle peuvent fonctionner. Ce détecteur a pour fonction d’interrompre le mouvement de l’appareil en cas d’obstacle sur son parcours. Une fonction qui assure la sécurité de tout animal ou personne se trouvant sur le chemin.
  4. Le système d’arrêt d’urgence
    L’équipement a pour fonction de stopper le monte-escalier en urgence en cas d’obstacle, mais aussi lorsque l’appareil va trop vite.

Les équipements de sécurité nécessaires au monte-escalier

Les équipements de sécurité nécessaires au monte-escalier

Outre les équipements destinés à sécuriser le fonctionnement du monte-escalier lorsqu’il est occupé, d’autres éléments doivent y être prévus. Ces derniers répondent aux normes couvrant la sécurité de l’appareil lorsqu’il se trouve entre deux courses, et lorsqu’il vient à changer de position sur le rampant.

Là encore, l’installation de ces équipements est obligatoire. La moindre absence de l’un des éléments mentionnés ci-dessous, interdit strictement la mise en route de l’appareil :

  1. L’interrupteur de sécurité
    L’interrupteur de sécurité, autrement appelé « interrupteur de verrouillage », est ici tout à fait essentiel puisqu’il permet de désactiver complètement le monte-escalier si un enfant essaie de l’utiliser. Utiliser un monte-escalier n’a rien d’un jeu. Souvenez-vous que l’appareil peut s’avérer très dangereux s’il est utilisé par un jeune enfant qui n’a pas conscience des risques encourus.
  2. La butée de fin de course
    Là-encore, un monte-escalier ne peut se passer d’un système, ou butée de fin de course. Ce dispositif permet en effet de signaler à l’appareil quand il doit arrêter sa course, et ce en toute sécurité.
  3. La batterie
    Le monte-escalier est relié au réseau d’électricité de votre logement. Toutefois, ce réseau peut parfois connaître des coupures de courant. On comprend donc l’importance de la batterie qui prend le relais en cas de courant défectueux. Un accessoire bien utile qui vous évitera, le cas échéant, de vous retrouver coincé au beau milieu de votre escalier.
  4. Les télécommandes
    Tout monte-escalier doit être équipé de deux télécommandes. La première s’installe au bas de l’escalier, tandis que l’autre trône à son sommet.

L’entretien du monte-escalier, encore une question de sécurité

L’entretien du monte-escalier, encore une question de sécurité

Encore une fois, l’entretien régulier de votre monte-escalier, par un professionnel, est une question de sécurité.

À la suite de l’achat de votre monte-escalier, on recommande donc de passer un contrat d’entretien avec un spécialiste du secteur. Celui-ci vous assure d’une maintenance régulière de votre appareil. Même si votre équipement n’est pas défectueux, cet entretien permet de prolonger la durée de vie du monte-escalier et d’assurer son usage sécurisé.

L’entretien du monte-escalier intervient en moyenne tous les 3 à 5 ans pour les équipements classiques. En revanche, les modèles très anciens doivent être inspectés une fois par an.

Bon à savoir : il existe de nos jours des montes-escaliers pourvus d’un écran de contrôle. Celui-ci vous signalera les moindres défauts ou défaillances connus par votre appareil. En cas d’alerte, prenez rapidement rendez-vous avec votre spécialiste pour qu’il procède aux réparations.

Tristan Albanese

Je m'appelle Tristant, 35 ans. En 2017, j'ai décidé de lancer mon site Abctravaux.org pour partager mon savoir faire dans le domaine des travaux. Fort d'une expérience de 15 ans dans le bâtiment, j'ai décidé de créer mon site vous aider à estimer vos travaux.

abctravaux.org - Estimez le prix des travaux de votre maison