5 Astuces pour un hivernage de piscine réussi

La belle saison s’achève et vous devez à présent procéder à l’hivernage de votre piscine. Une étape importante à laquelle on procède quel que soit le type de piscine concerné (enterrée, semi-enterrée ou hors-sol).

En effet, l’hivernage permet de maintenir une eau de qualité durant tout l’hiver et empêche ainsi la prolifération des bactéries. À la belle saison, vous gagnez alors beaucoup de temps dans la remise en route du bassin. De plus, l’hivernage prévient la piscine des effets du gel en protégeant structure et équipements.

ABC Travaux vous fournit 5 astuces pour un hivernage de piscine réussi.

Quels types d’hivernage pour une piscine ?

Il existe deux types d’hivernage possible pour la piscine.

  1. L’hivernage passif
    Celui-ci permet de mettre totalement à l’arrêt le bassin. Le système de filtration est arrêté pour tout l’hiver, les canalisations sont intégralement purgées et une bâche d’hivernage est installée sur le bassin. Privilégiez un hivernage passif en l’absence de système de chauffage et de système hors-gel, ou encore si vous résidez dans une région aux hivers particulièrement rudes.
  2. L’hivernage actif
    L’hivernage actif permet de maintenir sa piscine en état de fonctionnement ralenti. Le système de filtration fonctionne environ deux heures par jour et les canalisations ne sont pas hors d’eau. Cet hivernage est plus simple à mettre en oeuvre qu’un hivernage complet du bassin. Il demande toutefois une surveillance régulière du bassin pendant l’hiver, notamment lorsque les températures approchent des 0°C. L’hivernage actif est envisageable si votre piscine est pourvue d’un système de chauffage et d’un système hors-gel. Votre région d’habitation doit également profiter de températures relativement douces durant tout l’hiver.

Hiverner sa piscine au bon moment

1 – Hiverner sa piscine au bon moment

Les particuliers ont tendance à entreprendre trop tôt l’hivernage de leur piscine. Pourtant, même si les beaux ne semblent plus être que de lointains souvenirs, cela ne signifie pas que le moment d’hiverner votre bassin soit venu.

Ne vous basez pas sur le temps qu’il fait ou sur la date inscrite sur votre calendrier, mais sur la température de l’eau. On recommande en effet d’hiverner sa piscine à partir du moment où la température du bassin est descendue entre 15 et 12°C. Si vous l’hivernez trop tôt, les algues et bactéries risquent de proliférer dans votre piscine. Au printemps suivant, vous aurez alors la mauvaise surprise de découvrir une eau verte dans votre bassin.

Attention également de ne pas hiverner votre piscine trop tardivement. En effet, le gel est l’ennemi le plus redoutable des piscines. Pour éviter qu’il ne soit endommagé par le froid, pensez à hiverner votre bassin avant les premières gelées.

Vidanger partiellement la piscine et la nettoyer

2 – Vidanger partiellement la piscine et la nettoyer

Ne vidangez jamais totalement votre bassin, même si vous optez finalement pour un hivernage total. En effet, cette pratique risque fort d’endommager la structure de la piscine, allant jusqu’à la déformer ou même la fissurer. Une vidange totale, peut également entraîner une détérioration de vos canalisations et du revêtement intérieur du bassin (le liner).

Préférez donc procéder à une vidange partielle. On recommande ici de baisser le niveau d’eau d’environ 10 cm, afin qu’elle passe sous les buses de refoulement.

En plus de la vidange, l’hivernage est l’occasion de procéder au nettoyage minutieux de votre piscine. Celui-ci vous évitera un travail trop fastidieux à sa remise en route. Entretenez ainsi chaque composant de la piscine :

  • parois,
  • ligne d’eau,
  • fond du bassin,
  • filtre et préfiltre de la pompe,
  • paniers du skimmer.

Protéger efficacement le bassin

3 – Protéger efficacement le bassin

Cela peut sembler logique, mais il est tout à fait primordial de vous équiper d’une protection efficace et spécifiquement dédiée à l’hivernage de la piscine. Un équipement qui évitera un amoncellement de débris dans l’eau.

Faites donc votre choix parmi :

  • la bâche d’hivernage,
  • la bâche 4 saisons (ou bâche à barres),
  • un volet roulant,
  • un abri de piscine.

Utiliser les bons produits d’hivernage

4 – Utiliser les bons produits d’hivernage

En utilisant un produit d’hivernage adapté, vous serez en mesure :

  1. de prémunir votre piscine contre le développement indésirable des micro-organismes,
  2. de limiter les dépôts de calcaire qui, sans cela, risquent de s’incruster sur les parois du bassin,
  3. de stabiliser l’eau sur la durée.

Outre les produits d’hivernage, pensez à prémunir votre bassin contre les effets du gel en optant pour un dispositif antigel de type :

  • bouchon d’hivernage,
  • ou coffret antigel.

Surveiller régulièrement l’eau du bassin durant l’hiver

5 – Surveiller régulièrement l’eau du bassin durant l’hiver

Dernière astuce et non des moindres, pensez à vérifier l’état de votre piscine au cours de la saison hivernale. En effet, même si son entretien est très limité au cours de cette période, l’équilibre de l’eau du bassin doit être régulièrement contrôlé et rectifié le cas échéant.

Tristan Albanese

Je m'appelle Tristant, 35 ans. En 2017, j'ai décidé de lancer mon site Abctravaux.org pour partager mon savoir faire dans le domaine des travaux. Fort d'une expérience de 15 ans dans le bâtiment, j'ai décidé de créer mon site vous aider à estimer vos travaux.

abctravaux.org - Estimez le prix des travaux de votre maison